TC-Val - Récits de course

Brevet 300 kms Vélo de Vendôme le 9 Avril 2011 par Mickaël Royer

Mise à jour le Dimanche, 04 Août 2013 15:02

Salut tout le monde,
je passais le 9 Avril 2011 le brevet de 300 km de qualification pour Paris Brest Paris après celui de 200 il y a un mois à Rennes. Départ samedi à 20h d'Avranches ( je voulais partir à 18h30 ! ) direction Vendôme avec le Caddy Life sans banquette, un matelas et un vélo prêté par Gadbled là où j'ai commandé mon Orbéa. En arrivant , je vois une pancarte juste avant Vendôme Villiers sur Loir, qui me rappelle le triathlon de merde de 2007 où j'avais juste fait la natation !!! et David avait abandonné en vélo transi par le froid et la pluie. Je me dis que j'espère que ça se passera mieux cette fois!! Coucher à minuit , réveil à 3h15 pour un départ à 4hen ayant très mal dormi sans doute le stress  car je me suis réveillé plusieurs fois en pensant aux 300km qui m'attendaient. Inscription, petit café , je retourne à la voiture dans la rue d'à coté pour me préparer. Je reviens à 3h55 devant le local où doit avoir lieu le départ , personne !! Un gars arrive catastrophé , je lui demande où sont les autres concurrents : tous partis, le départ est libre après avoir retiré son carnet de pointage et les premiers sont partis à 3h45!!! Eh ben, ça commence bien !! On roule un peu , le gars est du coin et connais le début du parcours heureusement, on rattrape des vélos couchés mais qui vont pépère alors on décide de rouler un peu plus fort pour en rattraper d'autres. c'est chose faite après 10 bornes , un groupe de 3, c'est toujours ça. Un me demande si j'ai une carte postale timbrée. " Pourquoi faire ? " en fait , le premier pointage est à 60km , arrivée donc vers 6h15 et pas un commerce d'ouvert donc pour faire tamponner notre carnet. Il faut donc dans ce cas poster une carte postale du bourg avec son nom et son heure de passage. On est 5 et tous néophytes sur les brevets et donc pas un  au courant ce cette "coutume" !! On continue à rouler en se disant qu'on verra bien ! Mon éclairage est OK  ( frontale plus lampe a LEDs sur le cintre plus une à l'arrière ) je suis froid encore , je suce les roues et n'ai pas de très bonnes sensations malgré mon habitude de rouler de nuit pour aller à Fougères.On rattrape un groupe de trois qui n'ont pas plus de carte postale que nous ! On rejoint le gros du peloton ( une bonne vingtaine , on était 38 au départ ) , les gars devant moi enquillent et doublent directement le peloton qui allait plus lentement. On arrive au bled concerné pour le pointage, entrée du bourg , une maison allumée fenêtre ouverte, je m arrête, les gars me demandent pourquoi. Je vais demander une enveloppe et un timbre, pardi pour assurer notre pointage. Sort un bout de bonne femme dépenaillée et bourrée, qui dormait dans son fauteuil et qui mets un temps fou à comprendre la situation et ce qu'on lui demande. elle finit par nous donner ce qu'il faut contre une pièce, on poste nos noms et heure et on repart. Il est 6h30. le jour apparait et j'ai toujours froid malgré bandeau polaire le corsaire du club, des gants longs et des sur-chaussures !! Je baille aux corneilles toutes les minutes. En fait , je commence à me demander ce que je fais là ! Je commence à avoir mal au dos comme ça m'arrive sur le vélo ( JC Pouquet m'avait remis d'aplomb après le stage ), j'ai mal au cul avec une selle nouvelle et avec un vélo un peu trop grand pour moi. je me dis que si c'est comme ça après 70 km , je suis pas arrivé et comment ce sera à 200 bornes !! le moral baisse et je fais donc une Jean Yves Baron : c'est décidé , je fais encore 10km et je fais demi tour pour rentrer me coucher dans la bagnole tellement je suis cuit. et puis de toute façon, c'est de la connerie de vouloir faire Embrun et PBP en 8 jours etc etc ..... et puis le temps passe et je roule encore. il fait jour, je me réchauffe petit à petit, je suis mieux et le moral est revenu !!! Arrivée à Baugé , 2è pointage dans un bar , un café un croissant et 2 pains au chocolat et c'est reparti après 15mn de pause. L'ambiance est bonne dans le groupe, je parle triathlon avec un gars qui en a fait 13 ans , avec un autre qui connait bien Avranches... le temps passe plus vite mais après 140 bornes j'ai pas de bonnes jambes avec un coup de moins bien.

Lire la suite : Brevet 300 kms Vélo de Vendôme le 9 Avril 2011 par Mickaël Royer

   

Page 41 sur 46