TC-Val - Accueil

Le TC Val aux Grands Trails d'Auvergne le 10 Octobre 2020

Mise à jour le Samedi, 24 Octobre 2020 22:39

GRANDS TRAIL D’AUVERGNE – SORTIE CLUB 2020

Le TC Val aux Grands Trails d'AuvergneLe TC Val aux Grands Trails d'Auvergne

Après une longue incertitude, le rendez-vous tant attendu par les traileurs du TC VAL a finalement eu lieu. Le choix s’était imposé il y a 1 an, bien avant l’épidémie de la Covid-19, et s’était porté sur cette vieille terre d’Auvergne et de son parc régional du Livradois-Forez…Le bon compromis entre une distance routière raisonnable depuis la Normandie, des formats d’épreuves adaptés à chacun, un relief offrant des dénivelées positives cumulées intéressantes et des paysages naturels préservés. C’est une terre authentique, parfois austère, souvent oubliée et économiquement essoufflée mais résiliente et riche d’un trésor naturel qu’elle protège que nous avons découvert. « Ici, la vie est plus vraie, l’air est plus pur, les nuits plus sombres, le granit plus dur et l’eau des ruisseaux plus claire » disent les hommes et les femmes du Livradois-Forez et ils n’ont pas menti !

Malgré une préparation un peu laborieuse avec moins de courses de préparation, moins de foncier et moins de séances spécifiques, l’envie était bien là pour chacun de nous et les résultats confirmeront que personne n’a failli, exprimant pleinement son potentiel du moment. Personnellement, je suis très content d’avoir réalisé une course d’équipe avec Antoine et Vincent. Nous avons su réguler nos allures respectives et alterner les séquences marche/course selon le degré de la pente, nous permettant ainsi de rester ensemble jusqu’à quelques kilomètres de l’arrivée où Antoine s’est finalement détaché et Vincent, gêné à l’aine, fut contraint de lever un peu le pied.

Nous finissons respectivement 30ème en 4h10’, 31ème en 4h11’ et 34ème en 4h14’ (mais 1er de sa catégorie en Master 3). Clovis se classe au 146ème rang avec un temps de 5h01’ bien en dessous de la barre des 6h qu’il s’était prudemment fixé après une course test « peu rassurante » à Brécey ! Sur le 25km, Cédric confirme son retour en bonne forme, après une longue période de convalescence, en prenant la 25ème place en 2h02’ tout en gérant confortablement sa course puisqu’il aura même pris soin de s’arrêter en route pour faire quelques clichés ! Sur le même format, Estelle finira 150ème en 2h48’, une très belle performance quand on sait que ce fut pour elle la seule compétition disputée cette année ! Enfin, sur le 14km, Sophie qui ne voulait pas venir en simple « accompagnatrice » termine à la 88ème place en 1h46’.

Si tous s’accordent à dire que c’était une belle épreuve, que l’organisation était à la hauteur de l’évènement (1600 traileurs et traileuses, 80 départements et 6 nations représentées) et que la météo fut plutôt clémente par rapport aux prévisions, certains diront qu’il n’y a pas que les paysages qui sont « authentiques » là-bas. La visite du bourg de Courpière laissera à tous un sentiment partagé avec ses nombreuses échoppes au rideau tiré, son charme désuet et ses installations « hors d’âge » mais fort heureusement l’Auvergne est aussi une terre d’éleveurs et c’est les mains chargé de précieux fromages fermiers (St Nectaire, Bleu d’Auvergne, Fourme d’Ambert, Cantal, Tomme grise,…) que nous repartirons non sans avoir éclusé quelques bières dont celle de la microbrasserie locale « l'Atelier du Malt » qui révèle une amertume subtile, bien présente mais sans excès ! Après une dernière nuit au gîte des 4 vents, très calme malgré les promesses de ronflement et la mauvaise isolation phonique des bâtiments, nous nous retrouvons tous pour le petit déjeuner. La pluie arrive alors comme un signal pour nous dire qu’il est temps de reprendre la route vers notre Normandie. La parenthèse auvergnate se referme !

Karim

 

Enfin un retour à la compétition avec en prime une sortie collective, de la distance et du dénivelé ! Très heureux d'avoir fait la course avec mes partenaires de bout en bout, dans le sillage de Vincent qui monte les pentes avec expérience, plus de difficultés pour les suivre dans les descentes à gros train et les relances de Karim sur les portions plus roulantes... Ce trail qui allie l'endurance sur de grosses montées et d'aussi techniques descentes était l'occasion de découvrir un nouveau format et une autre région, très sympathique d'ailleurs tout comme l'a été l'après-course autour de quelques bières bien appréciées.

Antoine

 

Je suis content de mon résultat pour une première distance au-delà de 10km depuis la rupture. 22km en 2h02, avec 790m de D+, 25ème. Juste un peu frustré de pas avoir été prévenu des 3km en moins sur le tracé initial et d’avoir « gardé du jus » pour la fin. Mais ravi d’avoir pris le temps de prendre quelques photos. Un très beau défi dans un magnifique décor. Merci encore Coach pour ce choix judicieux et pour l’organisation de notre périple. Sans vouloir écorcher la réputation de ronfleur du sanglier, j’ai dormi comme un loir les deux dernières nuits (la fin d’une légende ?!).

Cédric

 

Tout commence plusieurs semaines avec la recherche d'un plan d'entraînement écourté suite à une chute d'une pierre lors de la démolition d'une cheminée (comme quoi des chaussures de sécurité, ça peut servir). Après cet épisode malheureux, je me lance dans la préparation de la sortie club sans trop de conviction (contexte Covid). Tout se passe comme prévu sauf la dernière sortie longue (Trail de Brecey où je crampe au km 16 en traversant la rivière). Ça devait être une sortie pour « se rassurer » !? Vendredi 14h00, nous voilà parti (je vous passe l'épisode du camion bloqué dans les rouleaux le jeudi soir et l'appel vers le numéro d'astreinte). 7h00 plus tard, on arrive juste à temps pour récupérer nos dossards avant la fermeture. 9h40, nous voilà parti pour 43.4km et 1800m de dénivelé annoncé sous un brouillard bien épais. Vers 12h30, dernier ravitaillement et je me lance pour la dernier partie descendante et sous le soleil, enfin ! Faire autant de route pour ne pas voir le paysage ; ça aurait été dommage. 14h40, je passe la ligne d'arrivée avec de bonnes sensations (avec 40.4km et 1650 mètres de D+) Le reste du weekend se résume à canapé, bières et fromages. Mérité, non ? Voilà, les 2 jours suivant, les escaliers vous rappellent votre weekend précédent.
Les 4 étapes pour descendre les escaliers les jours suivants.

Clovis

 

Page 1 sur 25