Le TC Val au Triathlon M Bayman le 2 Octobre 2022

Récit Triathlon M Bayman François :
Une première pour moi sur la distance M, je finis 2ème Junior et 103ème scratch. Une superbe expérience à refaire et à améliorer. Je finis ce Triathlon en 2h46m30s, pas de regret niveau classement de ma catégorie, car le premier junior était trop loin, mais tout de même très déçu du scratch et de mon temps général, car je peux beaucoup mieux faire notamment en natation puis pour ce qui est de la CAP c’est vraiment dommage de ne pas pouvoir faire ma course comme je le souhaiterai à cause de ces crampes et de ces douleurs de fin de courses… En recherche de solution.
Départ natation dans une eau à 16 degrés, un peu froid à la tête, mais la technique de Clovis de mettre 2 bonnets a dû porter ses fruits, plus de peur que de mal. Un départ très compliqué, car durant les premier 800 m chaque mouvement commencer ou finissait sur un autre concurrent. Je fais une très mauvaise natation sans aucune sensation et aucun repéré dans l’eau, je sors en 34’ alors que l’objectif de base était 27’ 28’.
Le vélo était ce que j’appréhendais le plus, car je n’avais pas assez borné, de plus avec une grosse douleur aux lombaires et une première avec les prolongateurs. Il y avait un bon vent de face à l’aller ce qui n’était pas simple, mais j’ai tout de même réussi à finalement faire un vélo plutôt correct avec 32km/h de moyenne. J’arrive à la CAP motivé avec l’envie de courir, mais malheureusement comme bien souvent de grosses douleurs se font ressentir dès le début, malgré cela, je m’impose un bon rythme et durant la CAP je ne fais que doubler.
Évidement ça n’aurait pas pu se finir aussi facilement, je ralentis un peu le rythme, car je sens les crampes arriver. Bingo en montant les marches du Mont Saint-Michel, grosse crampe à l’ischio-jambier, obligé de m’arrêter environ 1'30 à 2' car impossible de repartir. Au retour sur la passerelle, je suis encore une fois frustré de ne pas pouvoir mettre plus de rythme car le cardio va très bien, mais les jambes beaucoup moins. Je tente de remettre une accélération vers la fin de course et 300m plus loin cette fois ci, c’est le quadriceps qui crampe. Résultat de ces 2 crampes : une grande partie des concurrents doublés pendant la CAP me redouble quand je suis à l’arrêt…

Récit Triathlon M Bayman Adrien :
Pour ce premier triathlon au format olympique, je partais un peu dans l'inconnu avec aucun repère surtout en natation. Je me suis mis dans les dernières positions pour le départ de la natation et j'ai essayé de trouver mon rythme. A ma grande surprise, j'étais plutôt à l'aise dans l'eau (les cours particuliers du mois de septembre m'ont bien aidés) et je suis sorti en 38 min en étant bien. J'ai fait une bonne transition, même si on peut toujours s'améliorer et me voilà parti en vélo.
Pour moi, le vélo a été assez difficile avec un parcours assez venté, des portions de routes dans des états très limites et un parcours qui a fait 45km au lieu de 40. J'ai dû perdre une bonne cinquantaine de places en vélo et je n'avais pas l'impression de traîner. Mais il y avait aussi de sacrés rouleurs avec de sacrées machines !
La course à pied démarre, après 1h33 de vélo, et la première partie se passe assez bien le long du Couesnon avec un bon rythme. Lors du demi-tour au pont, avec le Mont Saint-Michel en point de mire, ça a été dur car cela parait très loin jusqu'au Mont Saint-Michel et la fatigue était bien présente. A l'arrivée sur la digue, j'ai essayé de relancer un peu mais c'était compliqué. Puis la montée dans le Mont Saint-Michel s'est faite principalement en marchant pour enfin redescendre et faire le retour de la digue jusqu'à la ligne d'arrivée. Je ne pense pas que j'aurai pu faire mieux et je termine en 50 min. A la fin, je termine en 3h07 ! Super content car je n'avais pas forcément d'objectif pour mon premier M et j'ai tout donné donc pas de regrets. A refaire !!